Prochain moment

ANNULATION DE LA DECOUVERTE DU SAMEDI 12 OCTOBRE

Nous sommes contraints d'annuler la découverte initialement prévue le samedi 12 octobre au...

Mardi 08 Octobre 2019 (Jour entier)
ANNULATION DECOUVERTE DOMAINE MENARD-GABORIT

Retour en images

Retour sur les 50 ans : JOYEUX ANNIVERSAIRE

Vendredi 14 Juin 2019

QUEL BEL ET JOYEUX ANNIVERSAIRE  POUR SES CINQUANTE ANS QUE LA CONFRERIE NOUS A DONNE !

  • Lire la suite

La dernière Gazette

Gazette n°19 (2019)

 

  • Lire la suite
Quoi de neuf ?

Le travail de la vigne

La plantation

La plantation doit se faire avec une densité maximale de 6500 pieds /Ha. L'écartement entre rangs doit être inférieur à 1,5m et l'écartement entre les ceps doit être compris entre 09 et 1,2m.

La taille

Le gros travail dans la vigne reste la taille, effectuée manuellement et aujourd'hui assistée par des sécateurs électriques ou pneumatiques et parfois rendue plus confortable par l'ajout de petites cabines sur roues pour protéger des intempéries. La taille classique se fait en guyot simple avec une baguette de 5 à 8 yeux et un courson de 1 à 3 yeux. Après la taille, les sarments sont enlevés et brulés ou laissés sur place avant broyage. Ensuite, les réparations, le pliage des baguettes. L'ébourgeonnement peut se faire plus tard pour réguler les rendements.

Les outils dans la vigne

Dans notre région, compte tenu des caractéristiques des vignes le tracteur est dit enjambeur. Il permet de broyer, de faire les trous à la tarière, de labourer ( c'est un choix) de désherber( c'en est un autre) de faire les traitements , de rogner et si vendanges manuelles de vendanger avec tout ce que cela comporte.

Les vendanges

Les vendanges on lieu en général au plus tôt à la mi septembre pour se terminer la première semaine d'octobre. Toutefois aujourd'hui compte tenu des nouvelles mentalités, les vendanges sont parfois plus tardives, parfois faites avec une sur maturation, les grains sont triés...Les vendanges précoces servent surtout à maintenir l'acidité. Dans les cas classiques, les raisins mis en remorques sont transférés au pressoir pour le pressurage. Le débourbage est pratiqué après un enzymage. Après 12 à 48h, le jus clair est soutiré et mis à fermenter. La fermentation est controlée et la température doit rester entre 18 et 24°. La chaptalisation peut aussi être effectuée pour augmenter le titre alcoolique Le degré potentiel minimum récolté doit être supérieur à 9% vol. A priori, il ne doit pas excéder 12%vol, chaptalisation comprise. Il n'y a pas de limite de degré s'il n'y a pas d'ajout de sucre. Enfin, la fermentation malolactique est réalisée en fûts ou en cuves.

La vinification

La technique la plus connue est celle dite sur lie ou le vin reste en contact avec le dépôt de cellules mortes de levure qui s'est formée au fond de la cuve ou du tonneau. Cette technique en fait est accidentelle et provient d'une vieille tradition du pays qui voulait que l'on gardait la meilleure barrique pour fêter un grand événement. C'est l'histoire de la « barrique de noces » Conservée sans soutirage, elle donnait un vin plus frais en bouche avec un bouquet plus complexe. A l'origine avant entre autre l'arrivée des crus communaux, les périodes de sur lie étaient très strictes. Un seul hiver devait passer: du 1°mars au 30 juin ou du 15 octobre au 30 novembre. La mise en bouteille devant se faire automatiquement sur les lies de fermentation. On dit aussi que l'arrivée des fûts de chêne a permis de mélanger les lies et le vin en cours de vinification, c'est la technique du batonnage. NB: Pour satisfaire le marché, les Muscadet peuvent aussi être primeurs.

En l'honneur du bon vin, ho hisse et ho - Frappons tous dans nos mains, hardis matelots - Gastronomes de la Mer, ho hisse et ho - Levons et vidons nos verres, joyeux matelots.